La récolte du safran en Auvergne

This post is also available in : Anglais

C’est au détour de mes errances et tentatives de sociabilisation en Auvergne que j’ai eu l’occasion de visiter l’exploitation d’un producteur de safran « Safran dans volcans », et de rencontrer Michel, passionné par cette fleur et ce produit si précieux.

L’avantage quand on n’y connait rien c’est que tout est à apprendre !

Je dois vous avouer ne pas avoir retenu tout ce qui m’a été expliqué ce jour-là (et pourtant, il en a des choses à dire sur le sujet ! :)), mais déjà, pour moi, voir, comprendre et surtout : sentir et gouter, c’était déjà de bien belles étapes pour me fixer des souvenirs et avoir l’impression de connaitre un peu mieux cette épice que je n’utilisais pas du tout.

La récolte du safran s’effectue en septembre/octobre, et les matinées étaient déjà bien fraiches (ça gelait ce matin là).

Le champs, était bien plus petit que prévu, mais en y repensant, ça semble maintenant logique : la fleur que l’on cueille pour le safran (le safran étant son pistil), est toute petite elle aussi, et du coup, inutil d’avoir des hectares à perte de vue de champs et de fleurs… à moins d’être une très grande équipe, ce qui n’est pas le cas ici.

recolte-du-safran-small-14

Il nous faudra quelques minutes pour pouvoir identifier et repérer ce que nous cherchions : la fleur !

Vous la voyiez ?

recolte-du-safran-smallrecolte-du-safran-small-2recolte-du-safran-small-10recolte-du-safran-small-9recolte-du-safran-small-6recolte-du-safran-small-7

L’objectif étant de récolter les fleurs avant qu’elles ne soient écloses, pour que le pistil (safran), soit le plus pur possible et le moins altéré par l’air (les animaux, l’humidité et tout ça).

Le plus pur = le mieux = le plus rare = le plus cher.

recolte-du-safran-small-15recolte-du-safran-small-17recolte-du-safran-small-16

Puis c’est à l’intérieur que nous aurons quelques explications supplémentaires mais aussi et surtout que nous pourrons séparer le pistil du reste de la fleur.

Le safran est donc issu d’un crocus, et c’est son pistil que l’on récolte (la partie rouge), qui est ensuite déssechée.

L’humidité, et la fragilité de la fleur font qu’il faut oeuvrer assez rapidement pour éviter d’altérer la qualité du pistil.

recolte-du-safran-small-41

recolte-du-safran-small-19recolte-du-safran-small-23recolte-du-safran-small-21recolte-du-safran-small-24recolte-du-safran-small-37recolte-du-safran-small-29recolte-du-safran-small-30recolte-du-safran-small-35recolte-du-safran-small-36Les pétales sont quant à eux utilisés pour la parfumerie et la cosmétique.

🙂

recolte-du-safran-small-39

La visite s’est terminée par une dégustation de produits parfumés au safran, mais aussi et surtout par une session à sentir les différents « crus » de safran.

Je pense n’avoir jamais senti auparavant de safran en fait, mais cette odeur, je m’en souviendrai.

ça n’est pas une épice que j’utilise vraiment, mais je sais maintenant que si je dois un jour essayer, ce sera de la consommation française, et sûrement local en fait tant qu’à faire.

Des couleurs splendides, que ce soit de la fleur au pistil, et une odeur ennivrante, ce fût une bien belle matinée passée dans cette culture de safran.

recolte-du-safran-small-42

 

Add a comment...

Your email is never<\/em> published or shared. Required fields are marked *

Social

Featured Posts

Categories