Le Puy de la Tache un soir d’automne

Le Puy de la Tache se situe à côté du Col de la Croix Morand, dans le Puy de Dôme.

Le col de la Croix Morand culmine à 1401m, et le Puy de la Tache lui domine a 1629m.

La première fois que j’ai voulu aller dans ce coin c’était il y a un petit mois, pour pouvoir aller admirer l’oeuvre « Pink Border », de Marco Barotti dans le cadre du festival d’art moderne en pleine nature Horizon Sancy.

Alors qu’il faisait super beau le matin même à Clermont-Ferrand où j’avais un RDV, je me suis retrouvée, en me rapprochant du col de la Croix Morand, entourée de nuages, et l’orage approchant.

ça n’a pas raté, je m’étais retrouvé au pied du Puy de la Tache avec une visibilité très très réduite, un brouillard effrayant, et une tempête de vent et de pluie glaciale. Je voulais à tout prix aller voir Pink Borders, je me suis donc aventurée sur le chemin, ne sachant pas trop où j’allais, mais voilà, j’ai vu quelques barrières, j’étais contente (et puis, ce chaos météorologique totalement imprévu m’avait quand même bien fait rigoler. Entre la joie d’être là, et le changement totale de météo en quelques kilomètres, finalement, bien qu’effrayant, c’était plutôt drôle. Jugez-en par vous-même 🙂

Mais aujourd’hui, c’était une toute autre histoire : l’été indien est là, bien installé en Auvergne, et il fait un temps splendide, et des températures quand même un peu inquiétantes pour la saison. Les plantes ne savent plus trop quoi faire, et les arbres se décident enfin à changer de couleurs et perdre leur feuille. C’est une période de l’année tellement parfaite pour aller randonner !

Aujourd’hui, je n’arrivais pas trop à me concentrer sur le travail, je ramais un peu intérieurement, et j’étais un poil découragée par la liste gigantesque de choses à faire. Et vu que ces derniers temps les journées et les horaires sont un peu intenses, je me suis dis  qu’une pause me ferait du bien et m’éviterai d’avoir les yeux qui clignotent devant l’écran de mon ordi (dit-elle en rédigeant sur son blog à minuit) 😀

Alors je me suis motivée pour avancer sur quelques-unes de mes taches dans la matinée et hop, je m’offrirai une escapade au Puy de la Tache en fin d’après-midi, pour pouvoir admirer le coucher de soleil.

Il y a 2 ans, je vous parlais de la Vallée de Chaudefour, et aujourd’hui, j’ai eu, sur une période bien plus courte, les mêmes sensations, et je sais pourquoi : marcher sur les crêtes d’une montagne : j’adoreeeeeeeeeeeeeeee ! Chaudefour, puis le Plomb du Cantal, cette sensation d’être entourée de nature, dans un paysage somptueux et grandiose à la fois.

 

Quelques minutes avant d’arriver sur le parking du Col de la Croix Morand la vue était déjà splendide

Je suis arrivée à 17h20, et le temps était splendide. Et là, et bien je découvre que le Puy de la Tache, c’est haut (ben oui, on voyait rien du tout en septembre !) 🙂

Il va falloir grimper tout ça si je veux voir le coucher de soleil,  l’ascension débute et déjà, j’apperçois le parking tout petit, en contrebas, et le Puy de Dôme qui nous surveille, tout au fond à gauche 🙂

L’ascension s’est faite côté ombre, et il faisait quand même déjà un peu frais… pas trop envie de redescendre en pleine nuit (bien qu’ayant ma frontale dans le sac, je n’ai pas pensé à prendre gant et bonnet)

Je me rapproche du soleil !!!!! et ça fait du bien au visage, ces ptis rayons chauds 🙂 Chaque pas vers le sommet est un délice, puisqu’il s’accompagne d’une vue de plus en plus jolie sur le paysage alentour. Le lac Guéry en contrebas (moi et mon sens de l’orientation en intérim, je pensais que c’était le lac PAVIN) ri-di-cule ! 😀

ça monte ça monte, mais le sommet est proche !

Et voilà, I did it ! et ça mérite amplement la demi heure à faire palpiter le cardio !

On peut voir le Puy de Dôme, tout au fond à droite 🙂

Et cette magnifique crête toute en douceur (enfin ça a l’air de grimper un peu quand même)

Le soleil tombait  déjà bien, et le vent faisait danser mes cheveux au vent. Une vue splendide, mais le froid est là, et la lumière baisse vite.

Je suis donc redescendue en admirant ce paysage changeant bercé de lumière d’un soir d’automne.

 

C’était une bien belle aventure, qui ne m’aura pas pris beaucoup de temps, mais qui m’a reboosté les neurones. La petite fierté personnelle aussi d’avoir fait ça toute seule (j’apprends à randonner toute seule, et je n’ai presque plus peur de le faire !). Bref, un challenge relevé qui fait du bien. Je suis tellement heureuse de pouvoir vivre dans une région qui me permet ce genre de pause, le temps d’un après-midi.  J’ai complètement adoré le Puy de la Tache, et j’espère pouvoir y retourner bientôt !

J’ai récemment décidé de créer un compte instagram spécialement pour mes photos de randos, de voyage et d’exploration, puisque tout ne finira pas forcément en article de blog. Retrouvez-le ici

Mon compte instagram principal, reste lui concentré sur les photos de mariage, et c’est ici ;)

 

 

no comments
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

Social

Featured Posts

Categories