LOADING

Séville en novembre

Déc 9th, 2018

Séville en novembre ? Pourquoi pas !

Voilà donc la 2e étape de mon roadtrip en Andalousie, mais la toute première en fait, en Andalousie à proprement parler. (un week-end à Bilbao, à mi-chemin entre l’Auvergne et Séville, était une halte parfaite pour arriver à Séville en pleine forme).

Séville, je vous en ai déjà montré quelques photos ici, lors de mes précédentes visites pour aller danser à la feria d’avril.

Mais Séville en novembre, je m’en doutais, aurait une toute autre ambiance dans l’air, je ne pensais peut-être pas que la différence serait si flagrante cela dit.

Séville reste indéniablement une de mes villes préférées tout de même, même en hiver.

Tout de même très fréquentée à cette période de l’année, là encore, ce fût une surprise de plus…

Alors voici quelques photos de ces quelques jours à Séville en novembre, histoire de revoir ces lieux que je connaissais déjà et que j’aime tant. La suite de mon roadtrip en Andalousie serait une découverte de l’inconnu et de belles contrées… ne manquez pas ça prochainement sur le blog 🙂

Ce que j’attendais le plus de revoir à Séville, ce fût l’Alcazar ! Arrivée au petit matin pour y entrer à l’ouverture, la file d’attente s’est vite gonflée, même si cela restait raisonnable comparé à ma dernière visite en avril.

Sauf qu’entre temps, là, il a commencé à pleuvoir, et forcément, un palais et un jardin splendide sous la pluie, c’est juste un peu différent…. :)s au final, ce jardin, au petit matin, je l’ai retrouvé à la fin de l’averse, avec cette odeur si délicieuse de la terre humide, et des feuilles mouillées… le parfum des fleurs me remontait aux narines, et les oiseaux eux, s’en fouttaient totalement et continuaient leur joli sérénade…

Ce lieu est splendide, et j’ai aimé, une fois de plus, me perdre dans ses allées, et me laisser surprendre par des points de vues un peu différents que les grandes allées un peu plus fréquentées 🙂

Puis enchainer sur Plaza de Espana , là encore, bien moins fréquentée qu’en pleine saison 🙂

Puis déambuler dans les rues…jusqu’au Métropol Parasol, pour pouvoir voir la ville de haut 🙂

Séville en novembre, c’est aussi ça : un ciel pas totalement bleu, mais tellement plus interessant en terme de structure et de lumière 🙂

Puis continuer à explorer les rues… de jour, de nuit, Séville reste touristique en novembre, mais franchement par rapport à avril et la feria, ça reste supportable, surtout lorsque l’on sort des lieux touristiques.Et finir ma visite de la ville par le quartier de Triana, qui a bien changé depuis mon dernier passage à Séville, il y a presque 5 ans de ça.

🙂

Puis continuer mes déambulations au bord du fleuve, avant de revenir, tranquillement vers le centre….

Avant de reprendre la route, pour continuer mon exploration de l’Andalousie.

Sévillen en novembre, c’était un peu pluvieux, mais pas toute la journée ni même toute la durée de mon séjour, et c’était une autre manière de découvrir cette ville que j’aime tant, sans ses robes à pois, et ses danseurs à chaque coins de rues. Une manière un peu plus paisible et moins musicale de découvrir l’histoire de la ville et de la région.

🙂

COMMENTS

  • jean- françois
    Déc 11th, 2018 - 9:20 - REPLY

     très belles photos d’une Séville endormie ( rarissime )

  • Les villages blancs de la Sierra Grazalema (1ère partie) - Sandrine BOUTRY- photographe de mariage
    Jan 7th, 2019 - 10:37 - REPLY

    […] donc un nouvel épisode de mon roadtrip en Andalousie. Après Bilbao et San Sébastian, Séville et Cadix, c’est dans les villages blancs de la Sierra Grazalema que je vous […]

Laisser un commentaire